Compléments alimentaires : comment bien les choisir ?

Le marché des compléments alimentaires étant très vaste, il est parfois difficile de s’y retrouver et de comprendre les différences entre des produits en apparence équivalents.
Un expert en complément alimentaire peut reconnaître une qualité suivant l’ingrédient, que ce soit à l’oeil, à sa texture, à son odeur, à sa digestion ou grâce aux pistolets lasers d’analyses qui définissent le taux de pureté des produits en plus des analyses labos pour ce qui est du processus d’une usine. Pour le simple consommateur il existe l’ETIQUETTE.

L’importance de l’étiquetage pour choisir ses compléments alimentaires est capitale. Lisez attentivement les étiquettes pour bien choisir vos compléments alimentaires : si un étiquetage est imprécis, évitez ce complément !

Comment décoder et comprendre les astuces des étiquettes ?

La façon la plus bénéfique pour acheter un complément est d’avoir une connaissance approfondie des ingrédients utilisés dans le supplément. Rappelez-vous que vous achetez des suppléments en choisissant l’ingrédient que vous voulez utiliser, pas la marque. Ce sont les ingrédients et leur qualité qui font les marques pas inversement.

PRINCIPE ACTIF :

Un des premiers critères qualité à examiner sur un complément alimentaire est son dosage en principe actif. Ce dosage est garanti par la standardisation en principe actif des ingrédients utilisés, c’est-à-dire la certification que la concentration en principe actif dans le produit reste constante à travers les différents lots de production.

Cela est particulièrement important dans le cadre des extraits végétaux puisque les teneurs en actifs dans les organismes vivants peuvent varier d’une récolte à l’autre en fonction de divers facteurs environnementaux (chaleur, sécheresse/froid/etc.). Il est donc nécessaire de standardiser les extraits en purifiant sélectivement les principes actifs d’intérêt, ce qui permet d’ajuster leur concentration afin que celle-ci demeure constante.

Cependant la standardisation en principe actif d’un supplément nutritionnel n’est pas forcément synonyme de haute concentration ! Cette concentration peut être indiquée pour 1 ou plusieurs unités de produit (gélules, comprimés, etc.)… Soyez-y attentif lorsque vous comparez différents suppléments nutritionnels !

L’absence d’indication sur la teneur en principe actif dans un complément alimentaire signifie généralement que les ingrédients utilisés ne sont pas standardisés et que leur concentration réelle en actifs est probablement faible. Ces produits sont la plupart du temps bon marché, mais peu efficaces…

BIODISPONIBILITE, BIOACTIVITE, BIOTOLERANCE :

La biodisponibilité d’un actif correspond à sa capacité à être absorbé et/ou utilisé par l’organisme. La forme chimique d’un actif conditionne directement sa biodisponibilité et son activité, c’est-à-dire son efficacité et son innocuité.  Lorsque l’on compare plusieurs compléments alimentaires, il convient donc d’être particulièrement attentif à la forme de présentation des principes actifs.

Un même actif peut se présenter sous différentes formes chimiques. Un minéral comme le fer par exemple, peut se trouver sous forme d’oxyde, de sel (ex : gluconate de fer E579) et entraîner beaucoup plus de problèmes de tolérance intestinale que les formes chélatées ou sous forme chélatée (ex : bisglycinate de fer).

EXCIPIENTS ET ALLERGENES :

De nombreux fabricants de compléments alimentaires ont recourt à l’usage de colorants (ex : dioxyde de titane E171) et d’excipients (ex : stéarate de magnésium E572, acide stéarique, phosphate dicalcique, etc.), afin d’opacifier les gélules/comprimés et de faciliter les processus de production (fluidité des poudres pour la mise en gélule, etc.). Cependant ces excipients/colorants peuvent avoir des effets indésirables. De plus, l’ajout d’excipients dans le complément alimentaire diminue d’autant la proportion d’ingrédients actifs, ce qui nuit à la qualité du produit.

Certaines marques n’hésitent pas à mettre en avant la qualité naturelle d’un produit (extraits de plantes, huiles essentielles…) alors que ceux-ci ne sont présents qu’en très petite quantité. La plupart de ces produits renferment des excipients et additifs de synthèse qui peuvent être nocifs, notamment pour les individus sujets aux allergies : conservateurs (parabène…), colorants, arômes ou autre molécule synthétique, comme les édulcorants artificiels (aspartame…). Généralement les produits synthétiques ne sont pas tolérés par l’organisme et sont dangereux pour la santé. Dans la mesure du possible, faites en sorte d’éviter les compléments alimentaires se présentant sous forme de comprimés enrobés colorés, et préférez les gélules naturelles.

Il est également important, a fortiori pour les personnes qui y sont sensibles, de vérifier que le supplément nutritionnel ne contient pas d’allergène (gluten, caséine, etc.), ni de composé susceptible d’induire des intolérances (lactose, etc.). Enfin, il convient de vérifier l’absence dans les emballages de composés nocifs comme le bisphénol-A ou les phtalates. Cela est particulièrement important lorsque le produit se présente sous forme liquide, la forme liquide étant propice aux échanges de matière entre contenu et contenant.

IONISATION

Dans le cas des extraits végétaux, de nombreux fabricants ont recourt à l’irradiation par des rayonnements ionisants. Cette technique peut être utilisée dans le but de stériliser les matières premières et d’empêcher leur germination. Cependant ce traitement n’est pas totalement neutre, dans la mesure où il est susceptible d’altérer et notamment d’oxyder fortement les matières exposées, dont les principes actifs. Il est donc recommandé de privilégier les compléments alimentaires garantis non-irradiés.

CHOIX DU FOURNISSEUR

Gardez une préférence pour les produits fabriqués en Europe. Il faudrait préciser que la réglementation en Europe est l’une des plus strictes dans le domaine. De cette manière également, on a une meilleure traçabilité du produit. Encore une fois, accordez une attention particulière à l’étiquette. Si le complément alimentaire répond bien aux législations européennes et françaises, les indications suivantes doivent être mentionnées sur l'étiquetage :

  • la dénomination de vente « complément alimentaire » ;
  • le nom des catégories de nutriments ou substances caractérisant le produit ou alors une indication relative à la nature de ces nutriments ou substances ;
  • la portion journalière de produit recommandée ;
  • un avertissement contre le dépassement de la dose journalière indiquée ;
  • une déclaration visant à éviter que les compléments alimentaires ne soient utilisés comme substituts d'un régime alimentaire varié ;
  • un avertissement indiquant que les produits doivent être tenus hors de la portée des enfants.
LE PRIX

On a souvent tort de lier la qualité au prix, cependant, en termes de complément alimentaire, ce sont malheureusement le plus souvent les produits les plus chers qui sont les plus efficaces. Les prix parfois importants se justifient le plus souvent par des ingrédients de qualités et naturels plutôt que de synthèse. Un complément alimentaire bon marché est rarement un bon complément alimentaire. Evidemment, cette affirmation ne veut pas dire qu’un complément alimentaire cher est toujours un bon complément alimentaire.

Achetez des compléments alimentaires de qualité

complements alimentaires

Copyright DYOOPHASIS © 2016