Des molécules bioactives très efficaces contre l'inflammation

L GLUTAMINE : restaurer la barrière intestinale

Le traitement de l’hyperperméabilité intestinale est la condition préalable et impérative à toute prise en charge de l’inflammation de bas grade, la muqueuse intestinale étant la barrière où notre système immunitaire déploie l’essentiel de ses défenses.

Curcuma et Gingembre, le cocktail d’anti-inflammatoires naturels

Le gingembre (zingiber officinale) est riche en composés bioactifs phénoliques tels que les gingérols et les shogaols, qui ont des propriétés anti-inflammatoires. Les bénéfices d’apport en gingembre ou d’extraits riches en gingérol sont décrits dans plusieurs situations inflammatoires : dans l’arthrite rhumatoïde, maladie auto-immune caractérisée par une inflammation chronique qui irréversiblement entraîne la destruction de l’os et des cartilages, chez l’adulte obèse et chez le diabètique de type 2, l’inflammation de bas grade est significativement diminuée (réduction des taux plasmatiques de TNF-alpha, de CRP ultrasensible et d’IL6) après 3 mois de supplémentation.
La Curcumine, principale molécule bioactive du Curcuma, possède des propriétés anti-inflammatoires remarquables tant sur la sphère digestive, que sur les systèmes ostéo-articulaire, musculaire et tendineux.

feuille

MSM : les acides boswelliques

Les acides boswelliques, extraits de résine de Boswelia Serrata sont de puissants anti-inflammatoires. Les acides boswelliques affectent la fonction immunitaire et la réponse inflammatoire via plusieurs mécanismes protecteurs. Le mécanisme d’action des acides boswelliques pendant l’inflammation chronique passe par un blocage de l’activité de la 5-lipo-oxygénase (LOX-5), responsable de la production des leucotriènes pro-inflammatoires et par une inhibition des enzymes de dégradation des glycosaminoglycanes dans le cartilage.
Dans le cas d’inflammation intestinale, les acides boswelliques protègent la muqueuse intestinale en prévenant la dégradation des protéines (occludine) impliquées dans les
tight junctions.

La complémentarité de ces mécanismes explique les effets positifs observés dans l’inflammation chronique, y compris l’arthrite rhumatoïde, l’asthme bronchique, la colite ulcérante et la maladie de Crohn. Le MSM est efficace dans le traitement des douleurs rhumatismales chroniques, de l’inflammation intestinale et des voies respiratoires.

feuille

Les éléments-trace essentiels Zinc et Sélénium sont antioxydants et anti-inflammatoires

Plusieurs études épidémiologiques rapportent une association inverse entre le taux de sélénium plasmatique et les maladies inflammatoires, sans que l’effet anti-inflammatoire du sélénium soit complètement connu.
Sur le plan clinique, les marqueurs de l’inflammation sont améliorés par la supplémentation séléniée dans l’asthme, le syndrome polykistique, les maladies inflammatoires de l’intestin, les colites et les allergies.

Le déficit en Zinc s’accompagne d’un dysfonctionnement immunitaire et d’une inflammation chronique. Une supplémentation en Zinc permet des bénéfices dans les pathologies inflammatoires chroniques telles que l’athérosclérose, les cancers, les maladies neurodégénératives, le diabète de type 2 et les maladies auto-immunes.

Copyright DYOPHASIS © 2016