Pour bien vieillir, les femmes doivent se soucier de leur testostérone autant que de leurs hormones « féminines » (œstrogène et progestérone)

Avec le temps, les femmes sécrètent de moins en moins de testostérone. A l’âge de 40 ans, le taux de testostérone est déjà réduit de moitié par rapport à  20 ans, et naturellement, à la ménopause, la production de testostérone par les ovaires cesse. A partir de ce moment-là, de nombreuses femmes se mettent à manquer de testostérone.
La testostérone, connue comme l'hormone « mâle » donnant des muscles et du désir, est en fait aussi essentielle aux femmes chez qui elle sert à protéger le cerveau, les muscles, les os, et le cœur. C’est aussi le manque de testostérone qui donne les fesses molles, et qui fait pendre la peau sous les bras…
Hormone du désir et du plaisir, la testostérone fait l’objet de nombreuses recherches sur les femmes ménopausées qui se plaignent de ne plus prendre de plaisir dans leur vie sexuelle. Ces études montrent qu’en se suppléant en testostérone, les femmes ont 4 fois plus de rapports sexuels. Elles y ont aussi pris plus de plaisir, ont expérimenté plus d’orgasmes et ont une meilleure image d’elles-mêmes.

feuille

Les organes sexuels

Avec l’âge, l’utérus se rétracte et la paroi du vagin s’affine. Plus mince, la muqueuse vaginale est plus fragile et aussi plus sèche.
La racine de Tongkat Ali, composant essentiel d’OSMOSIS©, participe à restaurer un taux de testostérone proche de la jeunesse ce qui soutien le désir sexuel des femmes ménopausée. Elle active certaines régions du cerveau sensibles à la testostérone, ce qui a pour effet de booster le désir et l’afflux de sang aux organes génitaux. Les sensations d’excitation s’intensifiant, la lubrification est à la fois plus rapide et plus abondante.
 La lubrification est premier signe physiologique d’une réaction de la femme à la stimulation sexuelle, elle se produit en quinze à trente secondes chez la femme jeune, et peut prendre jusqu’à cinq minutes chez la femme plus âgée). La racine de Tongkat Ali augmente également l’amplitude des pulsations artérielles au niveau du vagin, ce qui rend l’orgasme plus facile à atteindre et plus puissant. L’orgasme à son tour augmente dans des proportions spectaculaires l’irrigation vasculaire du vagin. Donc si vous l’utilisez régulièrement, votre vagin ne subira pas de resserrement important en vieillissant et continuera à bien se lubrifier.

feuille

Une vie sexuelle active à la ménopause prévient le vieillissement précoce.

En pratiquant une activité sexuelle régulière, une ou deux fois par semaine, vous conserverez un état vaginal sain jusqu’à un âge très avancé, et vous bénéficierez d’un effet anti-âge global. N’oubliez pas : le sexe rajeunit. Oui, il ne vous fait pas seulement sentir et paraître plus jeune : le sexe vous rend jeune. La recherche montre qu'une vie sexuelle active peut réellement ralentir le processus de vieillissement. Lorsque vous atteignez l'orgasme, le corps sécrète la DHEA, une hormone connue pour améliorer la santé du système immunitaire et la réparation des tissus, ce qui aide, entre autres, à garder une peau jeune (le plaisir sexuel entraîne, via les signaux des centres cérébraux et médullaires, le relâchement des muscles de la peau  qui, lorsqu’ils sont contractés, sont responsables de l’apparition de rides).

Découvrez cet anti-aging efficace qu'est OSMOSIS©

Ménopause et hormones

Copyright DYOPHASIS ¢ 2016